Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du SE-Unsa 87

Les enseignants en fin de carrière souhaitent un aménagement de leur temps de travail

10 Décembre 2009 , Rédigé par SE-UNSA 87 Publié dans #Général

La dernière enquête "Carrefour santé social" conduite par la MGEN avec des organisations syndicales (dont l'UNSA Education, le SE-UNSA, le SNPDEN) s'est intéressée aux enseignants "face à leurs fins de carrière professionnelle". Des enseignants qui, tout en ayant une vision majoritairement positive de leur métier, regrettent l'absence de politique de santé de l'Education nationale et souhaitent un aménagement de leur temps de travail.

Créé en 2005 par la MGEN, le "Carrefour santé social" est un lieu d’échanges et de réflexion. Il associe la MGEN, les fédérations UNSA Education, SGEN-CFDT et FSU, ainsi que les syndicats SE-UNSA, SNPDEN, SNES-FSU, SNUipp-FSU.
La dernière enquête "Carrefour santé social" s'est intéressée aux enseignants "face à leurs fins de carrière professionnelle". 3700 enseignants ont répondu à cette enquête.

Les enseignants interrogés ont majoritairement une vision positive de leur métier. Ils jugent leur travail intéressant (47,2%), même s’il est jugé fatigant (55,2%) ou même stressant (43,3%). 
Les professeurs enseignants au collège sont les plus négatifs sur leur métier, qu’ils perçoivent moins "passionnant", moins "enrichissant", moins "valorisant", plus "éprouvant, pénible, décourageant" et surtout plus "stressant" que leurs collègues. Cependant, parmi les enseignants du collège, les certifiés ont une perception plus positive que les autres (même s’ils trouvent leur métier plus "fatigant", ils le trouvent moins
"stressant et éprouvant" que les autres professions enseignant en collège), notamment les PEGC qui ont la perception la plus négative de leur métier, toute profession confondue.

Les commentaires spontanés sur les conditions de travail mettent en avant le manque de considération et de reconnaissance de l'Education nationale et font également état de "l'épuisement psychologique" de certains enseignants.

Près de 9 enseignants sur 10 sont préoccupés par l'allongement des carrières et souhaitent majoritairement souhaitent un aménagement de leur temps de travail (58%). Ils regrettent l'absence de politique de santé de l'Education nationale (92%); ce dernier point recoupe tout à fait l'enquête réalisée par le SE-UNSA qui s'intitule "Conditions de travail et santé des enseignants"

Lire l'enquête "Les enseignants face à leur fin de carrière professionnelle"

 

Partager cet article

Repost 0