Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du SE-Unsa 87

PRECARITE

15 Mai 2007 , Rédigé par SE-UNSA 87 Publié dans #Actualités

le SE-UNSA interpelle le nouveau gouvernement.

La problématique du devenir des EVS et de la préparation de la rentrée 2007 est particulièrement sensible dans le moment politique que nous vivons. En effet, et même si on n’a pas de chiffres précis, le nombre de salariés sur ces contrats aidés dans l’éducation nationale serait au moins de 50 000 selon une estimation du ministère. 

Ces contrats arrivent à terme au plus tard à la fin de cette année scolaire, en plein changement de gouvernement. Leur avenir est complètement lié à la politique de l’emploi du gouvernement passé (plus préoccupé par la baisse des chiffres du chômage que par le sort de ces salariés…) et de celle qui sera déterminée par le gouvernement à venir. 

Dès le début de l’année 2007, le SE-UNSA est intervenu auprès du ministère sur l’avenir des contrats aidés, la réponse a toujours été : « Il reviendra au prochain gouvernement de traiter la question ! »

 

Il est temps maintenant d’avoir de vraies réponses.

 

Aussi, dès que le nouveau ministre de l’éducation nationale sera connu, le SE-UNSA, sur ce dossier extrêmement urgent, exigera :

 

C  En ce qui concerne la continuité des missions exercées par ces personnels :

la surveillance dans les collèges : recrutement de personnels formés sur des emplois stables, une des conditions primordiales pour garantir l’encadrement éducatif dans les établissements scolaires. 

l’aide administrative dans les écoles : application du protocole d’accord sur la direction d’école qui acte le principe d’une aide administrative aux directeurs d’écoles, emplois qualifiés et stables.

l'aide à la scolarisation des élèves en situation de handicap: création d'emplois qualifiés et stables.

 

C  En ce qui concerne la précarité des personnels non enseignants chargés de ces missions : 

des salaires réévalués.

des durées de contrat sur trois années, renouvelables, permettant une stabilité des personnels. 

des quotités de service permettant la poursuite d’étude. 

des droits à congé pour examens et concours. 

une vraie formation d’adaptation à l’emploi ainsi que la reconnaissance des acquis de l’expérience pour postuler sur des emplois stables. 

une clarification de leurs missions et de leurs droits sociaux. 

l’accès aux indemnités versées dans les établissements relevant de l’Éducation prioritaire.

 

Le SE-UNSA a décidé pour sa part d’agir avec responsabilité sur ce dossier en interpellant dans l’urgence dès leur nomination : 

 

-          le ministre de l’emploi en lien avec l’UNSA 

-          le ministre de l’éducation nationale

 

Signez massivement la fiche pétition qui reprend les trois missions surveillance scolaire, aide administrative aux directeurs, aide à la scolarisation des enfants en situation de handicap, et renvoyez-la  sur le site du premier ministre : 

webmestre-pm@pm.gouv.fr

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :