Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du SE-Unsa 87

COMPTE-RENDU DE LA CAPD MOUVEMENT DU 28 JUIN 2018

28 Juin 2018 , Rédigé par SE-UNSA 87 Publié dans #Mouvement

La séance est présidée par Mme l'Inspectrice d'Académie. Mme Grizon, secrétaire générale de la DSDEN 87 est aussi présente. Sont présents Mme Deburghgraeve (IEN HV7), M Rouy (IEN HV 4), M Bustreau (IEN HV3), M Hugon (IEN HV1), M Biret (IEN HV5), M Rousseau (IEN HV 6), M Levêque (IEN ASH), M Bustreau (IEN HV3, M Scherpereel et M Vaubourdolle pour l'administration et les représentants des organisations syndicales représentatives.

Le SE-Unsa lit une déclaration liminaire relative à deux points :

- la dénonciation du protocole « Agir pour l’école »

- les modalités de promotion à la hors-classe et à la classe exceptionnelle

L’IA précise que par essence les appréciations ne peuvent pas être définitives. Elle indique qu’elle va essayer de travailler sur ce point et répond ainsi favorablement à notre demande. Elle précise que la connaissance est exponentielle. Elle ajoute que le rapport à l’évaluation est trop archaïque.

Concernant « Agir pour l’école », elle souhaite le retravailler en conseil des IEN pour analyser cette pratique. Elle ne sait pas si cela sera imposé ou sur le volontariat.

Les promotions dans la classe exceptionnelle (avancement dans l’échelon spécial) seront étudiées dans quelques jours. Le point était à l’ordre du jour de cette CAPD mais il a été porté à notre connaissance il y a 48h, délai trop restreint pour nous mobiliser dans de bonnes conditions.

Concernant les questions diverses, elles sont en bas d'article. Elles traitent de nombreux points dont la brigade.

I / Résultats des affectations des postes à profil

La direction élémentaire Joliot Curie est attribuée à Mme Sandrine Brouard. Un poste EMF à Condorcet élémentaire est libéré. Nous demandons des explications. L’IA indique les critères de départage des collègues. Un PV pourrait être adressé. Un temps de préparation à ces commissions pourrait être proposé l’année prochaine.

M Rouy précise qu’il était président de la commission avec la principale adjointe de Maurois et d’une directrice. Tous les collègues ont eu un très bon avis. Ils étaient tous de qualité selon M Rouy. Ce dernier indique aussi qu’il a donné son avis après les deux autres membres du jury, toujours en accord avec eux. Le résultat connu des trois membres a ensuite été indiqué uniquement à l’IA et à M Vaubourdolle. M Rouy explique ainsi que seules cinq personnes étaient informées avant la CAPD.

Nous reformulons à nouveau notre demande que les collègues aient un avis favorable ou défavorable et que le barème joue entre les collègues ayant un avis favorable.

Le poste de coordination du SAPAD a été attribué à Mme Verdenet Hanne, enseignante en EPS. Il y avait quatre candidatures. Le poste est obtenu à titre provisoire.

Le poste de conseiller EPS départemental est attribué à M Maurange Mathieu. Le poste est obtenu à titre définitif.

Trois postes de conseiller pédagogique EPS sont donc libérés. Trois personnes ont postulés. Une personne s’est désistée. Après entretien, M Coudert obtient le poste de CPC EPS HV3. M Billard obtient le poste de CPC EPS HV6.

Deux postes se libèrent donc à Jean LE BAIL élémentaire et à Blanchot élémentaire pour la troisième phase. Le poste de M Maurange sera donc proposé en appel à candidature.

Les personnes retenus en qualité de CPC à titre pro auront un entretien en décembre pour faire un point sur l’évolution de leur mission et sur leur ressenti dans ce poste.

Le 1/2 support ERUN est attribué à Antoine Colombier. Il devra être affecté en deuxième phase pour son autre mi-temps.

Les postes de conseiller pédagogique de circonscription sont évoqués par M Biret, président de la commission. Il y avait quatre candidatures et deux personnes retenues. Marie-Paule Lapaquette obtient CPC HV5. Mme Lucas Piel arrive sur CPC HV3.

Mme Lapaquette libère un poste de CPC HV2. Il sera en appel à candidature sur la lettre hebdo.

Mme Lucas Piel libère la direction Joliot Curie maternelle à St Junien pour la troisième phase.

Pour les appels à candidature (2 CPC HV2, 1 CPC EPS HV4), la candidature pourra être faite jusqu’au 5 juillet. Les entretiens auront lieu au la semaine du 10 juillet.

Les postes suivants seront proposés en troisième phase :

- élémentaire Condorcet

- Direction maternelle J Curie St Junien

- Elémentaire Jean le Bail

- Elémentaire Blanchot

- 1/2 décharge pour l’affectation de M Colombier (ERUN)

II / Affectations des TRS

Les affectations sont effectuées dans l’ordre du barème. L’ancienneté dans la TRS classe les collègues.

Nous intervenons pour indiquer que suite aux opérations de carte scolaire, des décharges de direction ont évolué. M Bustreau indique que ces blocs n’ont pas été refaits. L’augmentation de décharge sera prise en compte dans la troisième phase. Cette décision est prise par Mme Grizon. De même pour la situation de Veyrac qui passe de 1/4 à 1/3. Pour cette situation, il n’y a pas d’incidence car la décharge fonctionne.

Les collègues TRS « sans affectaction » devront candidater sur les blocs vacants à la troisième phase dans l’ordre de leur barème.

III / Affectations de la deuxième phase

Mme Cocaign, victime d’une mesure de carte scolaire au CDEN du 25 juin 2018 est affectée en priorité et en respect des règles du mouvement sur le poste à la maternelle Carnot de Limoges à titre provisoire.

Mme Tyssandier est réaffectée sur le poste de Condorcet à titre définitif suite au détachement d’une collègue et dans le respecter des règles du mouvement.

Les affectations sont les suivantes :

La troisième phrase devrait se dérouler avant les vacances scolaires.

Les collègues sans affectation dans la TRS pourront choisir dans les blocs non choisis à l'issue de la seconde phase.

Les collègues sans poste pourront choisir dans les postes suivants :

- élémentaire Condorcet 

- Direction maternelle J Curie St Junien

- Elémentaire Jean le Bail

- Elémentaire Blanchot

- 1/2 décharge pour l’affectation de M Colombier (ERUN)

- ITEP du PRAT Oradour St Genest

+ d'autres postes prochainement ajoutés.

III / Questions diverses pour la CAPD

- Le SE-Unsa 87 demande à ce que la deuxième journée de pré-rentrée et la journée de solidarité soient considérées comme des journées consacrées au travail de préparation des enseignant.e.s.

L’IA indique que la réponse ne peut pas être globale mais bien contextualisée. Elle précise qu’elle a des objets de travail. Elle souhaite que ces objets soient travaillés dans le cadre de ces deux journées.

Le débat s’engage sur ce point.

M Rousseau précise que la volonté était de permettre un travail collectif au sein de chaque école. M Rouy précise le BO sur ce point. Il précise que ce temps est un temps de réflexion et de formation. Il ajoute que la seconde journée de pré-rentrée n’existe plus et qu’il s’agit d’une journée libre au cour de l’année.

Nous soulignons que beaucoup d’heures de travail ne sont pas prises en compte. Elles sont bien invisibles et engorgent largement les 108h. Nous demandons donc que ce temps soit «rendu» aux collègues.

M Rouy indique qu’il y a une évolution du métier, que le temps de travail s’accroît. Dans le même temps, il précise qu’il y a une revalorisation salariale. Nous ajoutons que l’augmentation du temps de travail ne peut pas être mise en regard avec les dernières revalorisations salariales. En effet, si ces revalorisations sont bien une réalité, elles ne sont pas à hauteur des attendus des collègues et de l’accroissement de la charge de travail. Les professeurs des écoles français restent parmi les moins bien payés de l’OCDE.

 Au final, nous demandons à l’Inspectrice d’académie d’apporter une réponse écrite d’ici la rentrée 2018. Il y aura peut-être un écrit mais pas forcément à la question posée. Il sera en rapport avec les modalités de travail. Nous continuerons à porter ce point.

- Nous demandons un état du remplacement.

1813 jours de classes sont non remplacés à ce jour. C’est plus dégradé que l’année dernière. Nous revenons à l’année 2014.

Pour les directrices et directeurs qui n’ont pas eu leur compte de journées de remplacement, les journées pourraient être données à la rentrée de septembre 2018.

- La problématique de l’absence de PsyEN EDA perdure sur notre département. Nous demandons quelles solutions concrètes seront apportées pour la rentrée 2018 ?

L’IA précise qu’il s’agit d’une problématique académique. Des entretiens de recrutement de contractuels ont eu lieu. Il manque quatre postes donc ils vont essayer de recruter quatre personnes. Il y a eu trois entretiens.

Nous avons de nouveau signalé cette problématique à la Rectrice lors de notre audience de mercredi 27 juin.

- Comment allez-vous compenser la disparition des EVS pour aider les écoles et leur direction à fonctionner ?

Elle évoque les services civiques. Nous indiquons encore une fois qu’il est nécessaire que des emplois d’aide à la direction pérennes et formés soit créés. Les directrices et directeurs ne peuvent pas absorber les heures de travail perdues des EVS. En outre, nous demandons comment doivent procéder nos collègues lorsqu’ils doivent aller ouvrir le portail et laisser leurs élèves seuls dans la classe. Quel responsabilité en cas d’accident ?

L’IA précise que sa réponse ne nous satisfait pas mais elle préfère être honnête. Elle n’apporte pas de réponse.

- Le SE-Unsa 87 demande à ce que les collègues non promouvables à la hors-classe 2018 soient retirés du tableau de promotion afin que leur avis puisse évoluer pour la hors-classe 2019. Le courriel ci-dessous de la DGRH indique clairement qu’ils ne peuvent y être inscrits.

Ce sera fait dans l’intérêt des collègues.

- Nous demandons un état des ineat /exeat au 28/06/2018.

Il y a 7 ineat accordés et 3 exeat ainsi que 3 échanges avec le 19. La Corrèze n’a pas communiqué les noms des 3 collègues concernés par un échange.

- Nous souhaiterions connaître la date du CAF ainsi que le calendrier du PDF (réception, consultation, inscription...).

Il n’y aura pas de CAF cet année. Le PDF est en cours de formalisation.

La diffusion se fera lors de la pré-rentrée.

Les inscriptions se feront en septembre.

Questions diverses relatives à la brigade de remplacement :

- Le SE-Unsa 87 demande si une réunion des enseignants de la brigade aura lieu ?

Il n’y en aura pas. Une note sera envoyée aux brigades.

- Le SE-Unsa 87 demande la liste des écoles de rattachement.

Si les brigades demandent une révision d’affectation, les situations seront examinées par l’administration. Une partie des brigades pourrait être affectées dans les grosses écoles de périphérie. La liste des écoles de rattachement sera envoyée en fin de semaine prochaine.

- Le SE-Unsa 87 demande à ce qu’un récapitulatif mensuel des services soit adressé aux brigadier.e.s. afin de permettre un suivi de l’ISSR à l'image de ce qui est envoyé dans d'autres académies (cf PJ).

M Vaubourdolle précise que tout est sur I-Prof. M Vaubourdolle précise qu’il peut être envoyé. Ils vont donc le faire.

- Le SE-Unsa 87 souhaite savoir sur quel rythme scolaire seront positionnés les enseignant.e.s de la brigade.

Mme Grizon précise que, par principe, les brigades seront à 4,5 quelle que soit leur école de rattachement.

Nous intervenons sur la gestion des mercredis matins. Que faire pour les brigadier.e.s rattaché.e.s sur une école à 4 jours et qui ont fait deux fois 5h15 en début de semaine ? Où  vont les brigadier.e.s le mercredi matin quand leur école est fermée ?

L’administration va apporter une réponse car c’est un problème qui n’a pas été anticipé.

Le cumul des heures permettra aussi un rattrapage.

Une note devrait descendre en juillet sur ces questions.

Concernant le CRPE 2018, l’IA indique pour le CRPE, elle ne sait pas s’il y aura l’ouverture d’une liste complémentaire. Nous ajoutons qu’il est nécessaire de revoir la revalorisation du début de carrière. Un enseignant stagiaire débute à 1,2 fois le SMIC.

 

Pour le SE-Unsa, Thibault BERGERON, Anne-Lise ESCALETTES, Nathalie FRUGIER, Anabel ROY

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :