Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du SE-Unsa 87

Le SE-UNSA 87 met en garde l'administration sur la transformation de la deuxième journée de pré-rentrée en journée de formation

3 Juillet 2016 , Rédigé par SE-UNSA 87 Publié dans #Actualités

Lors du CTA du 1er juillet 2017, le SE-UNSA 87 via l'UNSA EDUCATION a demandé au Recteur des éclaircissements. En effet, il a été annoncé que le Recteur envisage de rédiger une circulaire académique pour proposer des actions de formation continue sur la journée de solidarité et la 2ème journée de pré-rentrée.

Un long échange a eu lieu avec le Recteur. Visiblement, la journée de solidarité ne serait plus concernée. Seule la 2ème journée de pré-rentrée le serait. Le Recteur souhaiterait que cette journée soit utilisée comme une journée dédiée à la formation continue des enseignants réparti en deux demi-journées soit deux mercredis après-midi en plus dans l'année. Selon le Recteur, ce temps de formation rentrerait dans le plan ministériel qui prévoit 3 journées de formation continue pour tous les collègues dès l'année prochaine.

Nous avons fait remarqué au Recteur que cela allait à l'encontre du plan ministériel qui indique que les 3 journées de formation continue doivent se faire sur le temps de classe... Soucieux de la qualité de vie de nos collègues, nous avons précisé que placer deux demi-journées de formation en échange de la 2ème journée de pré-rentrée allait inévitablement alourdir leur emploi du temps. La 2ème journée de pré-rentrée est utile au travail en équipe. L'UNSA Education a demandé au Recteur de faire confiance aux enseignants pour disposer librement de cette journée.

Nous avons souligné que c'est le manque de moyens, notamment en Haute-Vienne (manque de remplaçants) qui contraint le Recteur à un tel choix. Nous en avons donc profité pour demander que des postes en nombre suffisant soient attribués à l'académie pour permettre notamment de recréer une brigade de formation continue. Le recteur n'a pas semblé favorable à une brigade de formation continue. Nous avons alors insisté pour évoquer les conséquences du manque de poste sur la qualité de la formation continue actuelle, notamment en Haute-Vienne. Le Recteur a effectivement indiqué qu'il y avait un problème à ce niveau. Pour autant, il ne souhaite pas proposer d'autres solutions que celle de la 2ème journée de pré-rentrée. En plaisantant, il nous a même encouragé à évoquer la problématique auprès de la Ministre. Nous ne manquerons pas de le faire si nécessaire via nos représentations nationales.

Si nous sommes convaincus que la formation continue est nécessaire, elle doit se faire dans de bonnes conditions et sur le temps de classe. Là encore, nous suivrons ce sujet de près.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :