Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du SE-Unsa 87

Compte-rendu du CAEN où l'on parle de la 2ème journée de pré-rentrée et du remplacement

7 Juillet 2016 , Rédigé par SE-UNSA 87 Publié dans #Actualités

Mercredi 6 juillet, le CAEN s'est tenu. Le CAEN est le conseil académique de l'Education Nationale. C'est un conseil technique présidé par le Vice Président de région et le Recteur. Nous y étions au titre de l'UNSA Education en compagnie d'autres organisations syndicales, des parents d'élèves, d'associations étudiantes, de membres du CESER. 

Au-delà de points relatifs à l'organisation de la carte des formations pour le 2nd degré, nous sommes de nouveau intervenus auprès du Recteur pour évoquer trois points : la situation du remplacement en Haute-Vienne et l'accueil des élèves à besoins éducatifs particuliers, la formation continue.

Sur le remplacement, nous avons interpelé le Recteur pour lui demander comment il allait régler définitivement cette question récurente qui pénalise les élèves et les enseignants. Le Recteur a reconnu que le nombre de remplaçants n'était pas suffisant. L'IA 87 est intervenu pour rappeler les efforts qu'il avait fait depuis trois ans. Nous ne nions pas ces efforts. Cependant, nous les jugeons insuffisants. Pour information, nous sommes passés de 2342 jours de classe sans remplaçant à 1411 jours. Si la situation s'améliore, nous avons clairement expliqué au Recteur que nous jugeons cette situation indigne de l'école de la République que nous défendons. Nous avons donc à nouveau demandé un plan de rattrapage pour la Haute-Vienne qui reste 90ème en termes d'encadrement. 

Sur l'accueil des élèves à besoins éducatifs particuliers, nous avons repris nos propos du CTA. Il est impératif que le Ministère de la Santé propose un accompagnement de qualité et que les listes d'attente se réduisent considérablement. L'école ne peut pas à elle seule tout régler. Les enseignants sont des professionnels de la pédagogie et n'ont pas de compétences de psychomotricité, d'orthophonie ou de psychologie. Le Recteur a répété qu'il avait conscience de ce problème. 

Sur la formation continue, nous sommes de nouveau intervenus pour dénoncer l'utilisation de la deuxième journée de pré-rentrée pour la formation. Nous avons vivement interpelé le Recteur à ce sujet en lui indiquant que la DGESCO avait clairement précisé que les 3 jours de formation continue demandés devaient se faire sur le temps de classe. L'utilisation de cette deuxième journée de pré-rentrée est nécessaire au travail en équipe. Placer de la formation sur ce temps aura donc pour conséquences de déplacer ce temps de travail en équipe sur le temps personnel des collègues. La perméabilité entre vie perso et vie pro est une réalité qui ne cesse de grandir. Le Recteur a été très clair. Il ne souhaite pas revenir sur sa décision. De notre côté, nous allons saisir le ministère via nos instances nationales. Nous avons fait remarquer que ce problème a pour cause le manque de postes. Avec une brigade suffisante et/ou une brigade de formation continue, nous n'en serions pas là. Les collègues font donc encore les frais du manque de postes en Haute-Vienne.

Thibault BERGERON, pour l'UNSA Education

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :